Recyclage des dechets

Le recyclage des déchets du Bâtiment, un autre partenaire du climat ?

Selon une étude de l’Ademe en partenariat avec la Federec datant de mai 2017, le recyclage des déchets en France aurait rendu possible l’économie de 5% des émissions annuelles de CO2. Propulsé par la loi de programmation énergétique, le recyclage des déchets permet-il une réduction des impacts environnementaux et la mise en place d’une économie circulaire ? Ecodrop vous explique !

Le recyclage et les réductions des impacts environnementaux

Les déchets du secteur du BTP représentent 70 % des 350 millions de tonnes de déchets produits en France chaque année.

L’objectif de l’évaluation environnementale du recyclage en France communiqué par l’Ademe et la Federec, consistait à connaître l’impact environnemental (matière, énergie, émissions de CO2) de chaque étape du recyclage des déchets, de la collecte au tri, jusqu’à leur transformation en nouvelle matière première, en intégrant toutes les phases de transports.

Selon cette étude, on apprend par exemple que les filières de recyclage des déchets ont évité l’émission de 22,5 millions de tonnes de CO2 en 2014 (Gaz à effet de serre), notamment grâce à la diminution d’extraction de matières premières ou encore le fait d’avoir moins de déchets ultimes puisque qu’ils sont souvent réutilisés…

La réduction d’émissions d’effet de serre se fait principalement grâce au recyclage des métaux ferreux (76 %), le recyclage de l’aluminium à hauteur de 20 %. Par exemple, le recyclage d’une tonne de ferrailles permet d’éviter l’équivalent de 57 % des émissions de CO2 essentiels à la production d’une tonne d’acier primaire.

Ensuite et concernant l’énergie économisée, les déchets sont traités de façon à produire des matières premières recyclées. Cela représente une économie d’énergie qui est normalement utilisée pour l’extraction ou la production de matières premières vierges de 123 500 gigawattheures sur l’année 2014 soit environ 10 % de la consommation d’énergie primaire pour la production d’électricité en France en 2014.

La consommation d’énergie évitée se répartit principalement entre le carton (33 %), les métaux ferreux (27%), l’aluminium (20%) et enfin le papier (13%). Cas concret, le remplacement des minerais de fer par de la ferrailles recyclées dans le processus de production de l’acier permet de diminuer de 40 % la consommation énergétique % à cette production.

Ces chiffres nous démontrent que le recyclage des déchets représente un enjeu majeur pour l’environnement (notamment la production de CO2) et les économies d’énergies dans les années à venir. Dans ce sens, les objectifs de la loi de programmation sur la transition énergétique suivent clairement cette logique.

LES PRESTATIONS DÉCHETS ECODROP (EN IDF)

DEVIS ÉVACUATION DÉCHETS

DÉPOSEZ EN DÉCHÈTERIE

La loi de programmation sur la transition énergétique pour la croissance verte

La loi de programmation sur la transition énergétique pour la croissance verte est une loi qui a été proposée en 2014 par l’ancienne Ministre de l’Environnement Ségolène Royal. Pour en savoir plus sur la loi, cliquez ici !

En termes d’énergie, la loi préconise également une meilleure gestion des déchets ultimes, soit à brûler comme combustible alternatif ou à valoriser plutôt qu’enfouir. La gestion des déchets est une composante qui contribuera à réduire les émissions à effet de serre : Les réductions devront atteindre -40 % en 2030 et -75 % en 2050 (par rapport à 1990).

Elle a notamment pour objectif de recycler 70% des déchets du BTP d’ici 2020 grâce notamment à l’économie circulaire en mobilisant les artisans et les professionnels.

La mise en place d’une économie circulaire

L’économie circulaire représente un circuit de croissance illimitée comme le démontre ci-dessous le schéma de l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Environnement) à travers 3 domaines d’actions :

 

  • L’offre des acteurs économiques : Avec quatre piliers qui sont l’approvisionnement durable, l’éco-conception, l’écologie industrielle et territoriale et l’économie de fonctionnalité.
  • La demande et les comportements des consommateurs : Qui englobe la consommation responsable (l’utilisation, l’achat et la consommation collaborative) et l’allongement de la durée d’usage (réemploi, réparation et réutilisation).
  • La gestion des déchets (là où Ecodrop intervient) : Qui fonctionne avec le recyclage (matière et organique).

 

schema ademe economie circulaire

SCHEMA DE L’ADEME

 

L’objectif majeur de l’économie circulaire est donc de freiner le gaspillage et la consommation de matières premières ou encore des sources d’énergies non-renouvelables tout en continuant à produire des biens.

C’est un nouveau principe qui ne peut fonctionner qu’avec des techniques, produits, entreprises et politiques innovantes (loi de transition énergétique) qui pourront appuyer et faire exister cette nouvelle économie.

Dans ce sens, Ecodrop.net intervient dans l’étape de gestion des déchets de cette économie circulaire en favorisant les flux de déchets du Bâtiment vers des sites de collecte et recyclage professionnels (Installations classées ICPE, rubriques 2710 et 2716).

Schema gestion dechets de la solution ecodrop

 

Si vous ne connaissez pas encore notre solution de gestion efficace des déchets de chantier d’Ecodrop, vous pouvez directement vous inscrire en tant qu’artisan avec le bouton ci-dessous pour découvrir notre réseau de déchetteries professionnelles partenaires avec des prix préalablement négociés pour vous !

Ecodrop c’est également :

INSCRIVEZ-VOUS !