platrier plaquiste artisans

Métiers Ecodrop : Les plâtriers-plaquistes et leurs déchets

Le plâtrier-plaquiste agit principalement à l’intérieur des bâtiments. Aujourd’hui 90 % des chantiers de construction font appel à des plâtriers plaquistes et le plâtre est un des matériaux les plus employé dans le secteur du Bâtiment. La nature de leur métier, les choix des matériaux ainsi que leur gestion de déchets avec Ecodrop sont évoqués dans cet article !

01/06/2017

La nature du métier de plâtrier-plaquiste

Le plâtrier-plaquiste intervient sur les chantiers sur le second d’œuvre. Il a en charge le revêtement des murs, l’agencement des espaces par la mise en place des cloisons séparatives. Il met aussi en œuvre l’isolation thermique et acoustique des murs et des combles, des sous-pentes de toit.

Il nécessite une bonne coordination avec les autres corps de métiers sur le chantier (plombiers, électriciens…) pour un bon déroulement de celui-ci.

Il a également un rôle à jouer dans l’isolation thermique et acoustique avec des produits comme la laine de verre, le polystyrène, la mousse polyuréthane, la fibre de bois….

Les plâtrier-plaquistes travaillent le plus souvent en tant que salariés dans des petites et moyennes structures. En France, le nombre de salariés dans les entreprises du Plâtre et de l’Isolation de moins de 20 salariés compte 36 011 salariés en 2014 (Source : Confédération De L’Artisanat Et Des Petites Entreprises Du Bâtiment- CAPEB). Ce chiffre a progressé de 2 % depuis 2009.

C’est un métier où il est nécessaire d’être efficace et rapide (car le plâtre sèche rapidement), il faut être minutieux (car il s’occupe souvent de la décoration finale).

Vous pouvez devenir Plâtrier-Plaquiste après la 3ème de collège :

  •     Mention complémentaire plaquiste – Brevet professionnel Plâtrerie et plaque
  •     CAP Plâtrier – Plaquiste / CAP Staffeur ornemaniste
  •     Mention complémentaire : Peinture Décoration
  •     Bac Professionnel Aménagement / Finition
  •     Brevet des métiers d’art Volumes – Staff et matériaux associés

Ou après le Baccalauréat :

  •     BTS Aménagement Finition

En formation professionnelle à l’AFPA (Titres professionnels)

Un choix de matériaux importants

Le choix des matériaux pour un plâtrier-plaquiste est d’une grande importance, notamment en choisissant des produits qui émettent le moins de polluants volatils (Une étiquette A+ ou A), ceci pour le respect de l’environnement mais également des artisans qui travaillent après lui et les particuliers.

Depuis janvier 2012, les niveaux d’émissions de polluants volatils de beaucoup de produits de construction et décoration doivent porter une étiquette COV (Composés Organiques Volatils).

etiquette COV de polluants volatils produits

Cette étiquette possède quatre niveaux de notation en fonction des substances polluantes volatiles émises dans l’air par produit (A+, A, B jusqu’à C pour un produit à fortes émissions). Cette étiquette va informer le consommateur ainsi que le futur utilisateur.

Les produits concernés par ces étiquettes sont :

Les produits d’isolation

Les portes et fenêtres

Les cloisons et faux plafonds

Les revêtements de sol, mur ou plafond

Les produits destinés à la pose ou à la préparation de produits

Les produits participant à l’application des produits précédents : Jointures, colles, adhésifs, vernis….

Focus sur les déchets de plâtre

En France, on estime à 500 000 tonnes le nombre de déchets de plâtre par an. La consommation annuelle en plâtre est d’environ 8 millions de tonnes pour la construction dans le secteur du Bâtiment. En moyenne sur chantier, il y a environ 300 kilos de déchets de plâtre par chantier (soit 3m cube).

Il y a plusieurs types de déchets de plâtre :

 

  •     Les chutes neuves, qui sont préservées de tout mélange)
  •     Les déchets inertes contenant moins de 10 % de plâtre
  •     Les déchets inertes contenant plus de 10 % de plâtre
  •     Les supports inertes avec une faible quantité de plâtre
  •     Les supports non inertes contenant du plâtre (polystyrène expansé, filasse…)

L’artisan Cruiziat interviewé par Ecodrop nous précise : « En tant que spécialiste maçonnerie et plâtre, nous apportons massivement nos gravats en déchetteries. Concernant le plâtre, lorsque vous me précisez que 70% devront être recyclés, les circuits actuels rendent quasi impossible d’imaginer qu’en 2020 ce résultat soit possible.

En effet, rares sont les déchetteries qui trient le plâtre et qui ont des bennes spécifiques mais également voire surtout, quasi systématiquement nos déchets de plâtre sont mélangés aux autres et c’est pourquoi dans les réseaux actuels que nous utilisons, tous nos déchets passent en DIB. »


Ce que nous pourrions imaginer avec des efforts de toutes les parties :

 

  • Des bennes « spécial plâtre » dans toutes les déchetteries ou au moins une mise en avant de celles qui le tri spécifiquement.
  • Un prix « spécial plâtre » qui soit incitatif pour que nous fassions le tri.
  • Une tarification non dissuasive lorsque le plâtre n’est pas propre à 100% car sur l’ensemble de nos chantiers, il est très rare que nous puissions sortir du plâtre qui soit considéré comme propre à 100% car nous faisons, comme beaucoup, de la rénovation et non simplement de la pose de plaques.

Gérer ses déchets de plâtrier-plaquiste avec Ecodrop

Les déchets du métier de plâtrier-plaquiste proviennent souvent de travaux de rénovation, d’isolation, de décoration ou encore de finitions intérieures.

En tant que détenteur ou producteur de déchets, vous êtes responsable de ces déchets jusqu’à leur élimination finale. Ces déchets peuvent être classés en 3 catégories :

 

  • Les déchets inertes, qui ne sont pas polluant mais peuvent dégrader nos paysages (pollution visuelle).
  • Les déchets non dangereux (ou DIB, Déchets Industriels Banals), qui peuvent dégrader l’environnement s’ils ne sont pas traités et éliminés correctement.
  • Les déchets dangereux qui ont des risques importants pour l’environnement et la santé.

schema principaux types de dechets du batiment

Ces trois catégories de déchets pourront aller à destination des déchetteries professionnelles partenaires d’Ecodrop.net. A l’heure actuelle, notre réseau compte plus de 35 déchetteries en Ile-de-France et ne cesse de se développer pour vous offrir le meilleur choix possible en fonction de la zone dans laquelle vous vous trouvez.

 

Nos déchetteries professionnelles classées ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement, rubriques 2710 et 2716) partenaires reprendront vos déchets de plâtre en moyenne à 120 euros HT la tonne.

L’utilisation de notre service est totalement gratuite, vous pourrez profiter de tarifs préalablement négociés, d’informations claires et complètes sur les déchets acceptés ou refusés en fonction des déchetteries, leurs horaires d’ouverture ou encore leurs informations de contact.  

Ecodrop c’est également :

INSCRIVEZ-VOUS !