dechets des artisans du batiment

Déchets de chantier : mythes et réalités du recyclage ?

La part des déchets de chantier du BTP en France représente environ 75 % de la totalité des déchets avec 40 millions de tonnes par an uniquement pour le secteur du bâtiment. Après avoir examiné les impacts de ces déchets de chantier et leurs différentes catégories, nous nous intéresserons aux bénéfices de leur recyclage.

27/04/2017

Le constat et les impacts environnementaux des déchets du bâtiment

Selon une étude d’octobre 2014 réalisée par la FFB* (Fédération Français du Bâtiment), 90 % des 40 millions de tonnes des déchets générées par le secteur du bâtiment proviennent des travaux de déconstruction et de réhabilitation.

En données, nous avons donc :

 

  • 22 millions de tonnes de déchets qui proviennent des chantiers de démolition
  • 14 millions de tonnes de déchets qui proviennent des chantiers de réhabilitation
  • 4 millions de tonnes de déchets qui proviennent des chantiers de construction

La gestion de cette masse de déchets reste un enjeu considérable face aux comportements de certains artisans qui ne respectent pas les politiques de gestion des déchets en vigueur et sont souvent amenés à polluer lourdement plusieurs éléments :

 

  • Les sols (Hydrocarbures, métaux lourds…)
  • L’air (Produits inflammables, dégagements toxiques, méthane…)
  • L’eau (Infiltration des nappes phréatiques…)
  • La pollution visuelle
  • Les nuisances sonores (dépollution…)

Nous savons également qu’environ 6 millions de tonnes de ces déchets disparaissent des radars, hors de toute traçabilité notamment à cause du développement de sites illicites, de décharges sauvages ou encore par méthodes d’enfouissement sous les chantiers…

Note* : Qu’est ce que la FFB :

La Fédération française du bâtiment (FFB) est une organisation professionnelle créée en 1904 dont le but est de représenter et d’accompagner les entreprises du bâtiment. La FFB comprend 57 000 entreprises, dont 42 000 artisans.

Les catégories de déchets et obligations des entreprises

On peut constater trois différentes catégories de déchets de chantier :

 

  • Les déchets inertes qui représentent 28,2 millions de tonnes (matériaux de démolition, pierres naturelles, verres, briques, parpaing, bétons, vitrages…). Ils constituent 70,5 % de la totalité des déchets du bâtiment. Concernant leur coût de stockage, la somme se situe entre 15 et 30 € la tonne. (hors transport et location de bennes).

  • Les déchets non dangereux appelés aussi DIB (Déchets Industriels Banals) pour 11,2 millions de tonnes (cartons, bois, emballages, métaux, plastiques, plâtres…). Ils représentent 28 % des déchets du bâtiment. Le coût de stockage de ces déchets se situe entre 80 et 120 € la tonne. (hors transport et location de bennes).

  • Les déchets dangereux pour 0,6 millions de tonnes (métaux lourds, bois traités, peintures, solvants…). Ce sont les moins représentés dans les déchets du bâtiment (1,5 %). Ce type de déchets coûte assez cher à faire traiter, généralement entre 200 et 1200 € la tonne (hors transport et location de bennes).

diagramme de répartition des déchets dans le secteur du batiment

Les entreprises du secteur du bâtiment ont plusieurs obligations concernant le traitement de leurs déchets de chantier comme le fait de devoir trier les emballages pour améliorer leur valorisation. Ils doivent également respecter les règles de traçabilité et de transport en fonction des catégories de déchets.

Hormis ces règles de base, nous constatons au travers de nos échanges fréquents que la plupart des artisans ont de plus en plus tendance à trier directement leurs déchets afin de favoriser voire valoriser les matières dites recyclables (métaux, papiers, cartons…) voire pour certains à déposer dans des sites distincts leurs déchets fonction des pratiques et prix pratiqués.

Nous sommes encore éloignés d’un tri systématique de l’ensemble des déchets (DIB, terres, gravats…) mais constatons d’ores et déjà une véritable prise de conscience dans la distinction entre les déchets non dangereux et inertes des autres (dangereux).

Une étude est en cours à ce propos et si vous êtes artisan et souhaitez y contribuer, n’hésitez pas à prendre contact avec nous afin d’en bénéficier.

Les bénéfices du recyclage des déchets du BTP avec Ecodrop

Ecodrop.net s’occupe de la mise en relation entre artisans du BTP et déchetteries professionnelles avec des prix déjà négociés à moins de 10 minutes des chantiers de nos clients. Tout cela en favorisant l’émergence rapide de la notion d’économie circulaire, définit avec une réelle valorisation des déchets, une réduction de la consommation des matières premières, une réutilisation des matériaux en fin de vie ainsi qu’un recyclage des déchets pour réalimenter les gisements de matières premières.

Nous nous efforçons au quotidien de promouvoir les bénéfices du recyclage des déchets du bâtiment à grande échelle avec notamment trois grands avantages :

 

  • La diminution de la pression sur les ressources naturelles non renouvelables du fait que plus les producteurs de matériaux utilisent des matières premières secondaires dans leur parcours de production, moins ils requièrent les carrières et autres ressources naturelles non renouvelables.

  • Les économies pour les producteurs de matériaux, parce qu’une fois les chemins industriels en place, l’utilisation de matières issues du recyclage peuvent souvent s’avérer plus économiques que les matières premières pour ces industriels.

  • Les créations d’emploi non délocalisables, car nous savons que l’industrie du recyclage emploie pas moins de 25 000 employés en France. Le développement de cette filière permettra de créer des emplois.

Notre interface web est totalement gratuite d’accès et de test. En tant qu’acteur du BTP, vous pouvez régler directement vos tonnes de déchets via notre module de paiement en ligne, auprès des déchetteries. Inscrivez-vous pour bénéficiez de notre réseau de déchetteries partenaires depuis l’application web.

Ecodrop c’est également :

INSCRIVEZ-VOUS !