Interview dechetterie paris cemex

Echange avec Mathieu Gaborit de CEMEX France

Cette semaine sur le blog de la solution Ecodrop, nous donnons la parole à une nouvelle déchetterie partenaire d’Ile de France. Aujourd’hui, échange avec Mathieu Gaborit, Responsable des activités portuaires de CEMEX, un des leaders de l’industrie des matériaux de construction. Focus sur les unités de récupération de déchets des artisans sur la région parisienne.

04/05/2017

Bonjour Mathieu, Pouvez-vous nous présenter ce que représentent vos sites de récupération en région parisienne aujourd’hui ?

Mathieu Gaborit photo

Aujourd’hui, Cemex Granulats est présent sur 8 sites de réception de déchets du BTP dans la métropole parisienne dont 4 dans Paris (Bercy Tolbiac, Javel , Point du Jour)  et 4 dans la petite ceinture parisienne (Ivry, Athis, Saint Denis, Aubervilliers). Ces ports d’une surface moyenne de près de 2000 m² emploient jusqu’à cinq personnes spécialisées dans l’activité de gestion de déchets du BTP. L’ensemble du dispositif traite de l’ordre de 30 000 tonnes de déchets par an (DIB : déchets industriels banals) et plus de 600 000 tonnes d’inerte.

Comment arrivez-vous à éviter les différentes pollutions avec des sites en plein cœur du paysage parisien ?

Sur nos sites, nous mettons au cœur de notre exploitation à la fois la maîtrise environnementale tant sur les démarches volontaires (ISO 14001) mais aussi technique par exemple avec des canons à eau pour éviter tous jets de poussières. Mais surtout lors de la réhabilitation des ports, nous apportons beaucoup d’attention à l’intégration paysagère, par exemple plusieurs sites sont construits avec des claustras pour s’insérer naturellement le long des berges de la Seine.

 


CEMEX France : un acteur industriel intégré au coeur de Paris par CEMEXFrance

Quelle est la part des artisans dans votre clientèle ? Quels sont les principaux déchets qu’ils produisent ?

Les artisans représentent 30 à 40 % de notre clientèle avec une augmentation chaque année des tonnes de déchets que nous traitons pour eux. Les artisans viennent déposer principalement du DIB et des gravats inertes sur nos sites et nous les valorisons à 80 % avec nos partenaires de traitement.

Quelle est la tarification artisans concernant le dépôt de déchets ?

Le tarif pour le dépôt de déchets dépend du type de déchets (DIB ou gravats). Les artisans peuvent bénéficier de prix négociés lorsqu’ils sont en compte et pour ce faire, il suffit de renseigner un Kbis, un RIB et quelques informations de société. La validation se fait en 48 heures.

Quelles sont pour vous les 3 principales motivations qui amènent les artisans à se rendre sur vos sites ?

Les trois raisons les plus évoquées sont l’accueil et la propreté de nos sites et surtout la proximité avec leurs chantiers. Le maillage d’unités de récupération de Cemex en région parisienne est un de nos avantages, les artisans n’ont pas forcément le temps d’aller faire 10 ou 20 kilomètres pour déposer une faible quantité de déchets.

Concernant la propreté de nos sites, notre personnel est sensibilisé régulièrement et nous allons plus loin dans la démarche environnementale car l’ensemble de nos ports sont ISO 14001* et cette démarche a commencé dès 2001.

Note : Qu’est que la norme ISO 14001 ?

La norme ISO 14001 est une norme internationale qui précise les organisations à mettre en place pour assurer une gestion environnementale efficace. Il s’agit d’une démarche volontaire dont le concept de base est l’amélioration continue des performances environnementales.

Concernant les artisans, fonctionnent-ils plus à la collecte ou l’apport ? Est-ce qu’ils trient leurs déchets au préalable ?

Nous fonctionnons à 100 % sur l’apport volontaire côté artisans. Il arrive que des collecteurs viennent déposer aussi des déchets sur nos ports, mais Cemex ne collecte pas sur les chantiers de nos clients-artisans. Les déchets sont souvent triés préalablement par les artisans et dans le cas contraire, nous transférons directement ces déchets non-triés vers nos centres de tri partenaire d’Ile-de-France embranchés fleuve.

Quel bilan tirez-vous de l’année 2016 sur l’aspect tonnage / artisans et quelles perspectives pour 2017 ?

Une réelle augmentation a été constatée en 2016 par rapport à l’année 2015 dans les chiffres des tonnes traitées provenant des artisans sur nos sites. Nous n’avons pas encore assez de recul pour avoir une vision sur une évolution en 2017…

Ecodrop a lancé son service depuis avril 2017 et souhaite rapidement toucher l’ensemble des artisans d’Ile-de-France via ses partenaires. Quel est l’avantage de travailler avec Ecodrop pour vous ?

L’objectif principal est vraiment de développer notre partie artisans afin d’accroître notre présence grâce à la visibilité que peut offrir Ecodrop de nos sites.

L’avantage de se fondre totalement dans le paysage de la ville parisienne est finalement aussi un inconvénient pour être vu par les acteurs du bâtiment, nous souhaitons donc orienter cette visibilité sur le digital.

Pour en savoir plus sur CEMEX

Site internet : www.cemexbetons.fr, site granulats

Points de vente ou récupération : www.cemexgranulats.fr/points-de-vente/nord/index.html

Facebook : www.facebook.com/CEMEXFrance

Twitter : www.twitter.com/CEMEXFrance

Vous voulez également participer à notre série d’interviews, contactez-nous, nous sommes et restons à votre disposition !

 

Ecodrop et Cemex s’associent pour proposer l’offre la moins chère pour les chantiers Parisiens :

79,50 € HT le m3 de DIB. Pour en bénéficier immédiatement,

inscrivez vous sur ecodrop.net, et rendez-vous

sur un des 5 sites Cemex de Paris. 

Ecodrop c’est également :

INSCRIVEZ-VOUS !