amiante chez soi que faire

J’ai de l’amiante sur mon chantier, que faire ?

Après avoir été massivement utilisée sur les chantiers jusqu’à son interdiction en 1997, la présence d’amiante reste une préoccupation pour beaucoup de français. Elle est surtout bien connue pour ses dangers sur la santé ! Comment faire en cas d’exposition à l’amiante chez soi ? En tant qu’artisan, comment s’en débarrasser ? Nous répondons à ces questions dans cet article !

 

09/06/2017

Les caractéristiques et dangers de l’amiante pour la santé

L’amiante fait partie des déchets classés dangereux, elle était massivement utilisée comme isolant thermique, acoustique ou encore électrique dans les logements.

Elle était mise à profit pour les principales raisons suivantes :

  •     Son élasticité
  •     Son faible coût
  •     Sa capacité à résister au feu et aux mécanismes (Traction, Flexion et Usure)
  •     Sa capacité à résister aux agressions chimiques (acides notamment)
  •     Sa faible conductivité électrique, acoustique et thermique.

Celle-ci prend tout son sens dangereux quand elle vieillit car cela produit des fibres qui peuvent alors se répandent dans l’air en passant dans notre respiration. Elle est donc interdite d’usage depuis 1997.

L’amiante peut causer deux types de dégâts sur la santé :

 

  • Les atteintes non-tumorales, qui peuvent faire diminuer votre fonction respiratoire voire un arrêt complet de celle-ci en cas de sclérose du tissu pulmonaires aggravée.
  • Les atteintes tumorales, il s’agit ici de cancers qui touchent le revêtement de la cavité pleurale qui entoure vos poumons ou le revêtement des cavités pulmonaires avec des cancers broncho-pulmonaires. Des formes de cancers plus rares peuvent émerger avec l’amiante sur des organes comme le larynx, le tube digestif, le péricarde…

Selon l’Institut National de Veille Sanitaire (INVS), elle serait responsable de 1 700 décès et 2 200 nouveaux cas de cancers chaque année. Malgré son interdiction en 1997, les cas de personnes touchées par l’amiante continuent de croître car les maladies peuvent se déclarer 20 à 40 ans après !

Alors comment savoir si j’ai de l’amiante chez moi ?

Faire venir un expert chez soi

Détecter la présence d’amiante chez soi n’est pas une tâche facile, car elle est souvent associée à d’autres matériaux. On peut en trouver dans les calorifugeages et flocages à base d’amiante, les faux plafonds, les plaques ondulées, les conduites ou canalisation en amiante-ciment ou encore les dalles et revêtements de sols en matière plastique…

Si vous avez des soupçons quant au fait d’avoir de l’amiante chez vous, n’hésitez surtout pas à faire appel à un expert qui pourra diagnostiquer votre logement pour un prix environnant les 200 euros en moyenne. Cette démarche sera nécessaire si vous souhaitez réaliser des travaux chez vous.

Afin de vous aider dans vos démarches et pour bien commencer, utilisez l’un de ces sites afin de trouver votre expert pour, dans un premier temps de voir si votre habitation est confrontée à ce sujet.

Il faut savoir que le diagnostic amiante est obligatoire quand il s’agit de logements dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997.

S’il s’avère que vous en avez bien chez vous, le coût d’une intervention pour une pièce de votre logement est coûteux, avec un prix avoisinant en moyenne 4 000 euros.

Si vous êtes amenés à faire intervenir des professionnels pour une intervention chez vous, ils devront faire attention à bien choisir les sites de récupération de ces déchets.

Cas pratique Artisans : Se débarrasser de l’amiante sur chantier !

En tant qu’artisan, les manipulations liées à l’amiante s’avère être souvent compliquées -et dangereuses- notamment en termes d’équipements à avoir, de transport, d’élimination ou encore de traçabilité

Une entreprise comme SITA, filiale du groupe Suez, rend possible ces manipulations avec une de leurs solutions destinée l’amiante qui peut intervenir à chaque étape du traitement :

 

  • Désamiantage : Pour le retrait de l’amiante, pendant les chantiers de déconstruction notamment
  • Collecte des déchets : Collecte des déchets d’amiante, terres et fraisats amianté, conditionnées dans le respect des normes.
  • Elimination : L’élimination des déchets d’amiante “libre” ou “lié” à un support non inerte exclusivement en Installations de Stockage des Déchets Dangereux (ISDD)
  • Suivi logistique et traçabilité : Avec le Bordereau de Suivi des Déchets d’Amiante (BSDA) et le Certificat de prise en charge.

En tant qu’artisan, vous pouvez donc soit faire appel à des acteurs spécialisées pour chaque étapes, soit choisir le tout en un avec SITA comme vu ci-dessus.

A noter également que des sociétés comme Intertrans ou Yprema interviennent sur toute l’Ile de France dans le cadre de la collecte (et traitement) de l’amiante se fait fort de disposer d’un positionnement particulièrement efficace et rapide sur les chantiers du bâtiment, qu’il s’agisse de rénovations lourdes ou de second-œuvre.

Si vous souhaitez transporter ces déchets seul, il faudra trouver une déchetterie professionnelle les acceptant

Des déchetteries spécialisées pour les déchets d’amiante

Pour faire traiter ses déchets d’amiante, il faudra se rendre dans des déchetteries professionnelles acceptant ces déchets, des déchetteries professionnelles.

A noter que les conditions de transport et conditionnement des déchets d’amiante sont très réglementés, il faut notamment les enfermer avec un double emballage en appliquant la mention “amiante” dessus.

Notre solution Ecodrop.net travaille avec de nombreuses déchetteries en Ile de France qui reprennent ce type de déchets.

Sur nos sites partenaires, les déchets d’amiante sont traités au prix de 250 euros la tonne au minimum.

Essayez gratuitement l’application web Ecodrop et comparez vous-même les différentes offres de nos partenaires avec notre carte interactive des acteurs d’Ile de France !

Ecodrop c’est également :

 

INSCRIVEZ-VOUS !